Non classé

Jawbone licencie 20 salariés dans sa restructuration

Le fabricant du fitness tracker Jawbone a censément licencié 4 pour cent de sa main-d’œuvre, ou 20 personnes.

L’entreprise donne des licenciements à tournure positif, disant que le licenciement fait partie d’une restructuration et que l’entreprise n’a pas trouvé de places pour les 20 salariés au niveau de la nouvelle structure. Ce rapport est survenu aujourd’hui sur « The Informations ».

La réduction de personnel vient directement au sein de Jawbone intentant le procès contre son rival Fitbit dans un tribunal de San Francisco. La charge ? Jawbone croit que certains de ses salariés qui sont partis pour travailler chez Fitbit ont pris des informations sensibles avec eux ou y ont eu accès en ligne avec des mots de passe d’entreprise qu’ils ne devraient pas avoir. (Voir le texte intégral du procès ici.)

Sur le marché du fitness tracker, Jawbone se classe en second place  après Fitbit, le leader du marché.

Depuis longtemps les rumeurs disent que Jawbone est faible sur le plan financier. Il a augmenté un montant significative au financement de l’entreprise et à pris très récemment un prêt de 300 millions de $ massif auprès de la société de gestion d’actifs Blackrock.

Jawbone a aussi été mentionné dans des conversations concernant les candidats à l’IPO, mais n’a jamais été classé.

Partager cet article

écrire un commentaire